Pour vos achats de crevettes, vous pouvez les acheter à un vendeur à l’autre bout de la France et vous les faire envoyer. Ceci vous permet notamment de vous procurez des crevettes que vous ne trouverez pas chez un particulier près de chez vous. C’est une pratique très courante qui peut sembler surprenante mais beaucoup utilisée dans le monde de la crevette.

Quelques infos importantes :

Pour les pros : Il faut un certificat de capacité pour maintenir et revendre en tant que professionnel

Pour les particuliers : C’est toléré de revendre son surplus de reproduction dans une certaine limite .

Pour les transporteurs : il faut qu’il soit agréé vivant et il n’y a que France express d’agrée en France pour le moment.
Lien de France express http://www.france-express.com/animaux-vivants-@/fr/view-7030-category.html

Donc si vous envoyez vos crevettes par La Poste ou tout autre transporteur, vous serez hors la loi. Cela signifie donc que si un problème survient lors de l’acheminement du colis, vous n’aurez aucun recours pour demander un remboursement.

Le prix élevé des transporteurs spécialisés fait que les particuliers utilisent majoritairement La Poste ou d’autres transporteurs, mais ceci reste risqué.

I Pour le vendeur

Emballage du colis :

Il est important de faire jeûner les crevettes (2 jours pour ma part) . Vous pouvez utiliser un sac prévu à cet effet avec les coins arrondis ou une bouteille d’eau. Il faut doubler le sac pour plus de sécurité et laisser suffisamment d’air dans le sac

IL EST IMPORTANT DE NE PAS DÉPASSER 10/12 CREVETTE PAR SACHET/BOUTEILLE ! SI VOUS DÉPASSEZ CE NOMBRE, UTILISEZ 2 SACS/BOUTEILLES (ou plus si vous envoyez un nombre très important de crevettes).

Il est important de ne pas mettre de plante ou de la nourriture qui polluerait l’eau, par contre, il faut mettre des bouts de mousses ou fil conçu pour le transport pour que les crevettes puissent s’accrocher durant le voyage, sinon elles risquent de s’épuiser en nageant.

Pour plus de sécurité, de nombreux vendeurs ajoutent des crevettes en plus pour pallier la mort d’une crevette pendant le transport. C’est une pratique que nous encourageons fortement.
Ne mettez pas des crevettes affaiblies (si vous le savez) car si l’un d’elle meurt rapidement, elle va polluer l’eau. Cette pollution pourrait  faire mourir d’autres crevettes fragilisées, pouvant entraîner une réaction en chaîne !

L’hiver, quand les températures baissent, il faut mettre une chaufferette et ne pas la coller au sachet 😉 ; le sac/bouteille doit être bien calé pour ne pas bouger

Le colis doit être bien isolé été comme hiver (utiliser du polystyrène, laine de roche, papier journal, …). Un colis qui rentre dans la boîte aux lettres est très fortement conseillé : en effet, si l’acheteur n’est pas chez lui le jour de la livraison, cela permettra au facteur de le déposer directement dans la boite et éviter que les crevettes ne repartent en centre postal jusqu’au lendemain.

Il est vivement déconseillé de faire des envois si la température est inférieure à 5° ou supérieure à 26° puisque le risque de décès est très important.

II Pour l’acheteur

Avant d’acheter, il est indispensable de se renseigner sur les paramètres de l’éleveur.
Demander conseil pour voir si votre bac est prêt (au vendeur mais aussi à d’autres éleveurs pour avoir plus avis).
Demander une photo des individus dans leurs aquariums pour éviter les surprises (Mélange, souche pas stable …).

Assurez-vous aussi de l’emballage du colis, notamment si les températures sont froides, pensez à demander si le vendeur compte mettre une chaufferette (voir paragraphe ci-dessus).

Demandez lui aussi la date à laquelle il va envoyer les crevettes afin de vous assurer que le trajet ne sera pas trop long ou que quelqu’un pourra les réceptionner chez vous. Généralement, les envois sont effectués en début de semaine pour éviter le weekend.

Si votre colis est endommagé, prenez une photo ou vidéo à la réception de ce dernier pour justifier les problèmes. Ensuite, prenez contact avec le vendeur en lui transmettant la photo ou vidéo (une démarche à l’amiable en privé est plus recommandée qu’un règlement de compte en public). Gardez à l’esprit que les problèmes ne sont pas forcément liés qu’au vendeur, et que lors du transport certains imprévus peuvent survenir. Essayez de trouver un arrangement avec le vendeur (renvoi, remboursement, autre…).

Si tout est OK, vous pouvez démarrer l’acclimatation, sujet pour lequel nous vous avons fait un petit tuto dans la catégorie “TUTORIEL”

Modifié par Mars le 20/01/2018
MAJ par Franck le 31/03/2018

Partager sur les réseaux sociaux